Les sept châtiments

Auteur : Jordi Llobregat

Éditeur : Le Cherche Midi

Date de parution : Octobre 2021

Nombre de pages : 464

EAN :  9782749165790

Où puis-je trouver ce livre ? : Amazon ; Bookeenstore ; Kobo ; Cultura

Résumé

Dans une petite station de ski des Pyrénées, située à la frontière de l’Espagne et de la France, un homme est retrouvé mort au fond des eaux glacées d’une piscine. Il est menotté et ses paupières sont cousues. Alex Serra, inspectrice aux homicides de la police de Barcelone, est envoyée sur place pour mener l’enquête aux côtés de Jean Cassel, un lieutenant de police français. Les investigations prennent un tour imprévu lorsqu’un lien est établi entre la victime et une grande famille de la région, propriétaire des terres de la vallée, dont l’héritière vit recluse dans un manoir isolé. C’est en effet dans l’histoire tourmentée du village, lieu de passage des fugitifs pendant la Seconde Guerre mondiale, que semble se trouver la clé de l’affaire. D’une ancienne colonie industrielle perdue dans la montagne jusqu’à un mystérieux monastère, Alex et Jean vont devoir réveiller bien des vieux fantômes pour découvrir la vérité. Et le temps leur est compté : alors qu’une tempête sans précédent s’abat sur la région, la liste des victimes ne cesse de s’allonger.

Ce que j’en pense

Je tiens avant tout à remercier Babelio de m’avoir sélectionné pour lire et chroniquer ce livre pour leur opération Masse critique. J’ai choisi ce livre car l’histoire m’intriguait et que lire un thriller dans le genre « Les Rivières Pourpres », livre que j’avais adoré, et bien je ne pouvais clairement pas passer à côté.

L’action se situe dans les Pyrénées, à la frontière de la France et de l’Espagne. Un meurtre est commis dans la futur station de ski devant accueillir les prochains jeux olympiques pour lesquels ces deux pays sont organisateurs. Poussés par leur hiérarchie respective, la sous-inspectrice Alex Serra de la police espagnole et le lieutenant Jean Cassel de la police française vont s’allier pour débusquer le meurtrier.

Le début du roman m’a un peu pris au dépourvu je dois dire. Il y a plusieurs chapitres aux événements et personnages différents qui s’enchaînent sans liens apparents, et du coup je ne comprenais pas du tout où l’auteur voulait nous emmener. Et puis au fur et à mesure que l’enquête se met en route, on commence à comprendre pourquoi ces chapitres, que je qualifierais d’introductifs, étaient si importants. Le suspense se met doucement en place pour rendre la suite du roman vraiment addictive.

Pour maintenir son suspense, Jordi Llobregat nous conte deux histoires parallèles à deux époques différentes. Nous avons bien entendu l’enquête menée par Alex et Jean mais certains chapitres sont des morceaux du journal intime d’une jeune juive, Raquel, obligé de fuir la France, pendant la seconde guerre mondiale, en passant par les Pyrénées pour rejoindre l’Espagne. La aussi on se demande ce que cela vient faire là mais rien n’est laissé au hasard dans ce roman. Nous avons pleins de pièces de puzzle éparpillées et qui vont se mettre en place au fur et à mesure. Plus nous tournons les pages, plus le rythme s’accélère. Un véritable « page-turner ».

A travers son titre, vous aurez compris que l’histoire va tourner autour des sept péchés capitaux. Ne voyait pas dans ce roman, une quelconque copie du film Seven, il n’en est rien. L’auteur s’est totalement approprié le thème pour nous livrer une enquête sordide mais vraiment passionnante à lire.

Mais que serait une bonne histoire sans de bons personnages. Commençons par le personnage d’Alex Serra. Elle est l’archétype du flic torturé que l’ont peu retrouver dans bons nombres de thriller. Mais sa culpabilité n’est pas seulement due à une faute en tant que flic, ça remonte à vraiment beaucoup plus loin que ça. Elle nous apparaît au premier abord comme une femme dépressive, accro aux anxiolytiques, en froid avec sa famille. Mais au fur et à mesure de l’histoire, j’ai appris à l’aimer, car à travers ses fêlures, elle reste une femme forte et combative. Elle a même réussi à m’émouvoir à certains moments. Le personnage de Jean Cassel est plus énigmatique mais je l’ai trouvé sympathique et drôle. L’auteur lui fait dire des mots en français (c’est un roman espagnol, j’ai oublié de le préciser) et j’ai trouvé ça assez comique.

Vous l’aurez compris, je me suis laisser totalement emporter par cette histoire. Chaque fin de chapitre me donnait envie de connaître la suite et je n’arrivais plus à me détacher du livre. Plus j’avançais et plus je voulais savoir quelle serait la fin de cette histoire. La plume de Jordi Llobregat est vraiment addictive. Je comprends pourquoi son premier roman a eu autant de succès. Si vous aimez les bons thrillers, je vous le recommande fortement.

On continue l’aventure !

Section littéraire

Résumé : Boston, 1865. Le corps décomposé de l’éminent juge Healey vient tout juste d’être découvert. L’horreur est à son comble, car il semblerait que le pauvre homme ait été dévoré vivant par des larves d’insectes. Quelques jours plus tard, c’est au tour du révérend Talbot de périr dans d’atroces souffrances. Deux faits divers qui ne tardent pas à intriguer les membres du  » Cercle des Amis de Dante « , un groupe d’intellectuels de Harvard se consacrant depuis peu à la traduction de La Divine Comédie. A leurs yeux, ces meurtres font explicitement référence à deux épisodes racontés dans l’œuvre du poète toscan. Reste à élucider quel être est assez machiavélique pour les mettre en pratique. D’autant que ce jeu aussi savant que sadique est loin d’être terminé…

Un livre que j’avais essayé de lire il y a plusieurs années mais j’avais pas réussi à rentrer dedans alors que l’histoire me plaisait vraiment. Peut-être ce côté très philosophique lors du traitement de l’oeuvre de Dante. J’ai réussi à me le trouver il n’y a pas si longtemps donc je lui redonnerai une chance car j’ai vraiment envie de découvrir l’histoire.

Résumé :

Automne 2005.
Marion doit fuir Paris dans l’urgence. Il y va de sa vie. Des hommes de la DST la déposent au Mont-Saint-Michel, où l’accueille une communauté religieuse. Très vite, Marion se sent espionnée…

Mars 1928.
Au Caire, des enfants disparaissent en pleine nuit, on retrouve leurs corps meurtris dans les nécropoles environnantes. Une rumeur se propage : le monstre des Mille et Une Nuits, la terrible Goule, serait de retour.
Le détective Matheson n’y croit pas…

Deux histoires sans aucun rapport et qui se situent à deux époques différentes. Mais c’est sans compter l’ingéniosité de Maxime Chattam et son talent d’écrivain qui maintiendra le suspense jusqu’à la fin. Les septs châtiments fonctionne sur le même concept donc je vous invite à découvrir ce thriller de Maxime Chattam.

Section cinéma

Synopsis : L’inspecteur Somerset est , à sept jours de la retraite, un viaux flic blasé. Obligé de former son ambitieux remplaçant, Somerset fait équipe avec le jeune inspecteur David Mills. Tous deux arrivent sous une pluie battante dans un lieu où un crime machiavélique vient d’être commis. En effet, un criminel anonyme a décidé de commettre sept meutres basés sur les sept péchés capitaux énoncés dans la bible: la gourmandise, l’avarice, la paresse, l’orgueil, la luxure, l’envie et la colère.
Tandis que Somerset et Mills remontent la piste du sérial killer, ils plongent dans l’univers de plus en plus malsain de ce criminel astucieux et méticuleux, qui se fait appeler John Doe.
A la découverte de chaque meurtre et de chaque indice laissé volontairement par le tueur, les inspecteurs reconstituent le puzzle… 

Qui ne connait pas Seven du réalisateur David Fincher. Ce thriller machiavélique joue avec nos nerfs jusqu’à la dernière minute du film. Si vous ne l’avez jamais vu, ce que j’aurai du mal à croire, je vous le conseille fortement. Brad Pitt et Morgan Freeman sont tous les deux excellents et la réalisation de Fincher au top. Un de ces meilleurs films.

Synopsis : Dans la banlieue de Londres, au début des années vingt, Virginia Woolf lutte contre la folie qui la guette. Elle entame l’écriture de son grand roman, Mrs Dalloway.
Plus de vingt ans après, à Los Angeles, Laura Brown lit cet ouvrage : une expérience si forte qu’elle songe à changer radicalement de vie.
A New York, aujourd’hui, Clarissa Vaughn, version moderne de Mrs Dalloway, soutient Richard, un ami poète atteint du sida.
Comment ces histoires vont-elles se rejoindre, comment ces trois femmes vont-elles former une seule et même chaîne ? La littérature est si puissante qu’un chef-d’oeuvre peut, par-delà les époques, modifier irrévocablement l’existence de celles qui le côtoient.

Changement de registre avec le drame The Hours. Ce film est une adaptation de l’oeuvre du même nom de l’auteur Michael Cunningham. Trois histoires parallèles à trois époques différentes qui semblent n’avoir rien en commun hormis un livre. On se demande comment ces histoires vont se rejoindre. Nous sommes littéralement portés par ces histoires mais surtout par l’interprétation des comédiennes Nicole Kidman, Julianne Moore et Meryl Streep. Un film qui prend vraiment aux tripes et que je vous conseille bien évidemment.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :