Le Trône de Fer intégrale 1, Livre 1 : Le Trône de Fer

Auteur : George R. R. Martin

Éditeur : J’ai Lu

Date de parution : Avril 2019

Nombre de pages : 802

EAN : 9782290208878

Où puis-je trouver ce livre ? : Amazon ; Bookeenstore ; Kobo ; Cultura

Résumé

Il était une fois, perdu dans un lointain passé, le royaume des Sept Couronnes… En ces temps nimbés de brume, où la belle saison pouvait durer des années, la mauvaise toute une vie d’homme, se multiplièrent un jour des présages alarmants. Au nord du Mur colossal qui protégeait le royaume, se massèrent soudain des forces obscures ; au sud, l’ordre établi chancela, la luxure et l’inceste, le meurtre et la corruption, la lâcheté et le mensonge enserrèrent inexorablement le trône convoité. Pour préserver de l’ignominie les siens et la dynastie menacés se dresse alors, armé de sa seule droiture, Stark de Winterfell, aussi rude que son septentrion natal. Mais en dépit du pouvoir immense que vient de lui conférer le roi, a-t-il quelque chance d’endiguer la tourmente qui se lève ?

Ce que j’en pense

Je me suis lancé un petit défi pour cette année, c’est de commencer la saga Le Trône de Fer est de m’y tenir. J’avais déjà lu cette première intégrale il y a quelques années, mais c’est surtout l’arrêt de la série télévisée, qui m’a donné envie de m’y replonger et de découvrir la véritable histoire écrite par George R. R. Martin. Je vous donne mon avis sur le premier livre de cette intégrale : Le Trône de Fer.

« L’hiver vient ! » Cette phrase résonne comme une menace à chaque fois qu’elle est prononcée. Mais quelle type de menace ? Dans le prologue de ce premier livre, on évoque les « Autres » ou les « Marcheurs blancs », des créatures ancestrales se trouvant derrière le Mur. Mais la menace ne se trouve pas qu’au delà de ce Mur, elle est partout, dans tout Westeros et même en pays Dothrak, car tout le monde n’a qu’un seul but : régner sur le Trône de Fer.

L’histoire de cette saga est très riche et parfois complexe. La complexité réside dans le nombre pharaonique de personnages. Pour ma première lecture, il y a des années (je n’avais pas vu la série TV), je m’étais aidé d’un arbre généalogique pour savoir qui est qui, parent avec qui, etc. Mais maintenant ayant fini la série, j’avais la plupart des personnages en tête, ce qui était bien plus facile. Les chapitres sont tous au nom d’un personnage, on se concentre sur lui mais cela n’empêche pas d’autres personnages de graviter autour et ils ont tous leur importance. Dans ce premier livre, nous suivons surtout : Eddard Stark, Catelyn Stark, Bran Stark, Sansa Stark, Arya Stark, Jon Snow, Tyrion Lannister, et Daenerys Targaryen.

George R. R. Martin a fait un travail exceptionnel sur le soin qu’il a apporté à la psychologie de chacun de ses personnages. On ne va pas se mentir, rien que dans ce premier tome, l’auteur malmène déjà ses personnages et les fait mûrir rapidement. On voit un développement s’opérer au fur et à mesure des péripéties de chacun, avec des caractères qui vont s’affirmer mais tous à leur manière. Ai-je un personnage que j’aime plus que d’autres ? C’est difficile car il y en a tellement qui sont intéressants mais je dirais Tyrion Lannister. Pourquoi ? Et bien parce que malgré son handicap, il est toujours jovial et j’aime beaucoup son humour. C’est une personnage droit dans bottes et qui assume chacun de ses actes. Le personnage qui m’exaspère le plus, je dirais Catelyn Stark car au début de l’histoire, c’est une femme froide, fermée, mais son personnage va évoluer et on comprend qu’en fait, ce n’est qu’une louve féroce. A voir dans les autres tomes mais mon avis a un peu évolué au fur et à mesure de ma lecture.

Quand je vous disais que l’histoire était riche, c’est qu’il y a énormément d’intrigues dans un univers parfaitement maîtrisé par l’auteur. Il est assez facile de se faire un idée du monde dans lequel il nous embarque, encore plus si nous avons vu la série. Et les intrigues qui jalonnent l’histoire sont toutes passionnantes. Il y a forcément des rebondissements et on tourne les pages de ce roman assez facilement. Je ne peux malheureusement pas trop vous en dire sans vous gâcher le plaisir de découvrir tout ça par vous même. En tout cas, ne vous attendez pas à un univers où règne la magie, car dans ce premier tome, elle est inexistante et c’est ce que je trouve intéressant par rapport à d’autres oeuvres de Fantasy. On sort un peu du schéma.

En vérité, je n’ai jamais beaucoup lu de Fantasy, par peur surtout d’être embarqué dans des univers trop complexes qui me lasseraient assez vite mais plus je vieillis et plus ce genre (comme la science-fiction d’ailleurs) m’intrigue et me donne envie de découvrir des œuvres nouvelles ou passées.

En tout cas, si vous avez aimé la série TV, je vous conseille de lire les livres et surtout parce qu’ils sont aussi différents de cette dernière.

L’adaptation télévisée

La première saison de Game of Thrones (Le Trône de fer en Français obviously) a été diffusé la première fois en 2011. Cette première saison adapte les deux premiers livres de la saga, à savoir Le Trône de Fer et Le Donjon Rouge.

Cette saison est plutôt assez fidèle aux livres et elle a eu un succès immédiat. Il faut dire que ce début de série est vraiment de qualité. Les décors sont majestueux, la musique de Ramin Djawadi envoûtante et un casting avec une qualité de jeu indéniable. Il faut dire qu’au casting, il y avait peu d’acteurs très connus (perso, je ne connaissais que Lena Headey qui joue la reine Cersei, Mark Addy qui joue le Roi Robert Barathéon et Sean Bean qui joue Eddard Stark) et ça peut être un risque mais la série intéresse vraiment pour son histoire et aussi par le peu de censure au niveau de la violence ou du sexe. Le fait qu’il n’y ai pas ou peu de censure a fait que la Fanbase de l’oeuvre était au rendez-vous et se réjouissez qu’on ne leur livre pas une version édulcorée de cette univers.

Il faut dire que question budget, ils y ont mis le paquet et c’est ce qui est génial car cette série a toutes les qualités d’un film à grand budget tel que Le Seigneur des Anneaux, si je dois faire une comparaison.

D’ailleurs petit clin d’oeil, c’est l’acteur Sean Bean qui incarne Lord Eddard Stark et qui incarnait Boromir dans l’adaptation du Seigneur des Anneaux.

Si le début de la série peut vous paraître fastidieuse, je vous conseille de persévérer car les deux / trois premiers épisodes servent à la mise en place des intrigues mais plus vous allez avancer et plus vous allez prendre du plaisir, jusqu’au final de cette première saison qui vous laissera sans voix, mais chut ! Je vous laisse la surprise.

On continue l’aventure !

Section littéraire

Résumé : L’hiver s’achève dans les steppes, laissant le Septentrion déchiré en deux territoires ennemis. Khazan, l’ambitieux seigneur des Tsets, est à la recherche d’une nouvelle technologie qui lui garantirait la victoire sur le chef des Araks et sa maîtresse sanguinaire. Il doit pour cela obtenir l’aide d’un peuple étrange, retiré dans les Montagnes de l’Ouest et miné par des conflits internes menaçant sa survie. Trois de ses meilleurs guerriers, dont la solaire Iridiane, le soutiennent dans sa quête. Mais d’autres dangers guettent le jeune chef de guerre, ne lui laissant aucun répit. Le jour, la reine magicienne d’un royaume pirate menace le sud de ses terres et la nuit, ses songes sont le terrain de jeu d’une jeune rêveuse boréale.

Je connais Sylvie Kaufhold depuis quelques années et pourtant c’est le premier ouvrage que je lis d’elle (je sais honte à moi!). Cette auteure a écrit plusieurs romans de Fantasy jeunesse et nous livre ici sa première saga fantasy adulte. Je l’ai commencé il y a peu et je peux vous dire que le début est vraiment sympa, et ces guerriers des steppes vous feront surement penser aux Dothrakis du Trône de Fer.

Résumé : Au début du XIVe siècle s’ouvre, contre les Templiers, le plus vaste procès dont l’Histoire ait gardé le souvenir. Jacques de Molay, le grand-maître de l’Ordre, meurt sur le bûcher en lançant sa terrible malédiction contre le roi de France, le pape et les grands du royaume : Maudits, tous maudits jusqu’à la treizième génération de vos races !
Dès lors, le malheur s’abat sur la France. Les quatre derniers Capétiens directs meurent en moins de quinze années : adultères, meurtres, procès, trahisons ébranlent la dynastie, et mènent à la guerre de Cent Ans.

Citée comme modèle par Geroge R. R. Martin lui-même, cette saga historique française nous plonge dans des complots au sein de la royauté française. Une saga que je connais de part son adaptation télévisuelle en 1972 avec Jean Piat. Si vous voulez découvrir un avis sur cette fresque historique, je vous conseille de lire les avis de Parlons Fiction sur son site.

Section cinéma

Synopsis : Uter Pendragon reçoit de Merlin l’Enchanteur l’épée mythique Excalibur. A la mort d’Uter, l’épée reste figée dans une stèle de granit. Seul le jeune Arthur, fils illégitime d’Uter parvient à brandir l’épée Excalibur et devient par ce geste le roi d’Angleterre. Quelques années plus tard, il épouse Guenièvre et réunit les Chevaliers de la Table Ronde. Mais sa demi-soeur, la méchante Morgane, parvient à avoir un fils d’Arthur qui va le pousser à sa perte…

Ce film est un film que j’aime beaucoup car il adapte merveilleusement bien le mythe arthurien. Certes, il a vieilli (1981) mais il a encore des plans de toute beauté et une OST magistrale. Un film que je vous recommande chaudement.

Synopsis : Situé dans un monde médiéval sur une masse terrestre connue sous le nom de « continent », The Witcher suit la légende de Geralt de Riv et de la princesse Ciri, qui sont liés par le destin l’un à l’autre

De base, je connais The Witcher grâce à son adaptation en jeux vidéo. J’ai vu la série à sa sortie et je dois dire que j’ai beaucoup aimé. Mais cette première saison servant de mise en place de l’univers, j’en attends beaucoup de la saison deux. Mais je vous reparlerais de The Witcher plus tard car je viens de m’offrir la saga complète écrite par Andrzej Sapkowski.

5 commentaires sur “Le Trône de Fer intégrale 1, Livre 1 : Le Trône de Fer

Ajouter un commentaire

  1. Je n’ai pas accroché à la série et suis arrivée péniblement à terminer la première saison. Mais j’avoue que cette magnifique intégrale me fait de l’oeil et pourrait me pousser à tenter les romans, d’autant que ton avis est plutôt enthousiaste !
    Quant à The Witcher, si j’ai été un peu perdue au début en raison de la temporalité, je l’ai, comme toi, beaucoup aimée.

    Aimé par 1 personne

    1. La première saison de GOT c’est soit on aime soit on aime pas effectivement. Après au niveau des romans c’est pas pareil car c’est l’écriture de l’auteur, tu imagines tes scènes toi même mais je trouve que les créateurs de la série ont fait un bon boulot d’adaptation. Peut être aimeras tu les livres ou pas. Essaye l’intégrale 1 ou même juste le premier livre. Tu te feras vite un avis. Et pour le sorceleur comme toi j’ai été dérouté par la temporalité mais c’est une bonne série tout de même. On a envie d’en découvrir plus sur les personnages.

      Aimé par 1 personne

Répondre à bennybooks Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :