Le cycle de Dune, tome 1 : Dune

Auteur : Frank Herbert

Éditeur : Editions Robert Laffont (Ailleurs & demain)

Date de parution : Octobre 2020

Nombre de pages : 720

EAN : 9782221249482

Où puis-je trouver ce livre ? : Amazon ; Bookeenstore ; Kobo ; Cultura

Résumé

Il n’y a pas, dans tout l’Empire, de planète plus inhospitalière que Dune. Partout des sables à perte de vue. Une seule richesse : l’épice de longue vie, née du désert, et que tout l’univers convoite.
Quand Leto Atréides reçoit Dune en fief, il flaire le piège. Il aura besoin des guerriers Fremen qui, réfugiés au fond du désert, se sont adaptés à une vie très dure en préservant leur liberté, leurs coutumes et leur foi. Ils rêvent du prophète qui proclamera la guerre sainte et changera le cours de l’Histoire.
Cependant les Révérendes Mères du Bene Gesserit poursuivent leur programme millénaire de sélection génétique : elles veulent créer un homme qui réunira tous les dons latents de l’espèce. Le Messie des Fremen est-il déjà né dans l’Empire ?

Ce que j’en pense

Il y a, dans la vie d’un blogueur, des chroniques plus difficiles que d’autres à écrire. En général, quand j’adore un livre, j’ai du mal à en écrire la chronique car je me mets beaucoup de pression afin de vous livrer un avis complet qui vous donnera terriblement envie de lire le livre et de l’apprécier autant que moi. Celle de Dune est doublement difficile car je ne suis pas un expert en science-fiction mais bon, dans la vie il faut savoir se lancer, alors c’est parti car « Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l’esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l’oblitération totale. J’affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu’elle sera passée, je tournerai mon oeil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n’y aura plus rien. Rien que moi.« 

Tous l’Univers a les yeux braqués sur la planète Arrakis (Dune) car qui contrôle cette planète, contrôle l’Univers. C’est dans cette atmosphère étouffante que le Duc Leto Atréides se voit confier par l’Empereur Padishah Shaddam IV en fief la planète des sables afin d’y exploiter sa ressource principale : l’Epice, appelé également le Mélange. Le mélange est la substance la plus précieuse mais aussi la plus prisée car elle permet de décupler les capacités psychiques. Par exemple, L’épice permet aux Mentats de devenir de véritables ordinateurs humains et permet aux Navigateurs de la Guilde spatiale d’avoir un niveau de prescience phénoménale afin de trouver la voie la plus sûre pour les voyages spatiaux. Mais la consommation du Mélange a un prix : elle rend dépendant et pousse à en extraire de plus en plus.

Malgré ce piège peu subtil des Harkonnens, ennemis des Atréides et les prédécesseurs sur Arrakis, le Duc Leto comprend qu’il va devoir se lier avec les habitants de cette planète, les Fremen, pour faire le poids contre la guerre qui se profile entre lui et le Baron Vladimir Harkonnen. Et les Fremen, peuple autochtone aux coutumes et mode de vie très différents de ceux des peuples civilisés, pourraient être une arme encore plus déterminante pour la survie des Atréides.

C’est au milieu de tout ça que le jeune Paul Atréides va devoir grandir et survivre grâce aux enseignements Bene Gesserit de sa mère, Dame Jessica. Paul sera-t-il le messie tant attendu par le peuple Fremen ?

J’ai essayé de vous résumer en gros les prémices de cette histoire, mais l’univers créé par Frank Herbert est tellement complexe que c’est impossible. En utilisant le mot « complexe », j’ai peur de vous décourager mais je vous assure que la lecture est assez aisé. De plus, à la fin du livre vous retrouvez un glossaire et des appendices vous apportant des suppléments d’informations de cet univers. De toute manière, dès les premières pages, ont se retrouve happé par cette histoire et nous sommes vivement intrigués par cette histoire de messie : le Kwisatz Haderach.

Dune est un roman qui repose autant sur des considérations politiques, religieuses, philosophiques, idéologiques qu’écologiques. Et c’est ce qui fait la grande force de ce roman car son univers est réellement bien construit et peut faire écho parfois à notre propre monde, je trouve.

Pour ma première réelle incursion dans la science-fiction, je ressors vraiment heureux de cette lecture. Grâce à son univers extrêmement riche, ses personnages complexes mais aussi à l’écriture attractive de Frank Herbert, Dune est un roman qu’il faut absolument lire car ne serait-ce pas plus que de la SF ?

L’adaptation cinématographique

Sorti au cinéma en 1984, le film de David Lynch n’est pas la première tentative d’adaptation de ce roman. On retiendra celle de Alejandro Jodorowsky en 1975 mais même si le projet plaisait énormément aux studios américains, le choix de Jodo comme réalisateur ne faisait pas l’unanimité et cela marquera la fin du projet.

Quand on connaît le roman et son univers complexe, on se dit que dans un film de deux heures, beaucoup de choses vont être oubliées. C’est d’ailleurs ce qu’on reproche à ce film. L’ambition est là mais l’histoire est vraiment réduite à son minimum. Il faut savoir que le premier montage de David Lynch durait 4 heures mais les producteurs ont fait pression et l’ont fait réduire à 2 heures. Le film gagnera son statut de film culte au fur et à mesure des années. J’ai beaucoup d’affection pour ce film car j’ai grandi avec.

J’ai également regardé l’adaptation en série qui est plus fidèle au roman mais dans un premier temps, il manque réellement de rythme, dans un second temps, les choix artistiques ne sont vraiment pas ambitieux et on se retrouve avec des décors en toiles peintes et des jeux de lumière trop criardes et dans un dernier temps, le jeu des acteurs est vraiment fade. On est loin par exemple de la présence hypnotique de Francesca Annis qui jouait le rôle de Dame Jessica dans la version de Lynch.

J’ai de véritables attentes concernant l’adaptation de Denis Villeneuve. La bande-annonce montre que le travail de Villeneuve respecte l’œuvre, reste à savoir à quel point. Connaissant la filmographie de Denis Villeneuve et notamment son travail fantastique sur Blade Runner 2049 et Premier Contact, je suis plus qu’emballé. Mais surtout vous avez vu le casting ? Il est vraiment fou ! J’ai plus que hâte !

On continue l’aventure !

Section littéraire

Résumé : « Je ne connais pas la peur, car la peur tue l’esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l’oblitération totale. J’affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu’elle sera passée, je tournerai mon oeil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n’y aura plus rien. Rien que moi. » Franck Herbert.

Je ne pouvais pas ne pas vous parler du Mook Dune de Lloyd Chéry. Véritable bible sur l’oeuvre de Frank Herbert, le Mook va décortiquer ce cycle à travers des interviews, des articles sur l’univers, les personnages, les adaptations (films, séries, jeux video, BD, …); mais aussi des réflexions sur l’œuvre. Je vous le conseille car si vous êtes un amoureux de Dune, le Mook doit absolument figurer dans votre bibliothèque. PS: le Mook dispose d’une reliure suisse c’est donc normal que le dos ne soit pas collé. C’est fait exprès pour que le lecteur puisse profiter des illustrations de double page à plat ! Si vous entendez un craquement, pas d’inquiétude, c’est normal.

Résumé : Sur Hypérion, c’est la panique : des millions d’habitants tentent de prendre d’assaut les derniers astronefs pour s’enfuir avant l’arrivée des Extros, des envahisseurs en guerre avec la confédération terrienne… Pendant ce temps, sept pèlerins que rien n’aurait dû rassembler rallient la petite planète de l’Hégémonie pour y rencontrer le gritche, un monstre incompréhensible, capable de maîtriser le temps, objet du culte morbide de l’Église des templiers ! Qu’y a-t-il de commun en effet entre Kassad, le « boucher de Bressia », un écrivain réduit au silence, un détective privé amoureux, un prêtre catholique traumatisé par une atroce parodie de la crucifixion, un érudit dont la fille (une archéologue victime des « Tombeaux du temps ») rajeunit chaque jour, le chef des Templiers et un consul de l’Hégémonie alcoolique ?

Etant novice en Science-fiction, je n’ai pas lu ce cycle mais il parait que c’est une œuvre majeure de la SF. Alors un jour, je me laisserais sûrement tenter.

Section cinéma

Synopsis : Lorsque de mystérieux vaisseaux venus du fond de l’espace surgissent un peu partout sur Terre, une équipe d’experts est rassemblée sous la direction de la linguiste Louise Banks afin de tenter de comprendre leurs intentions.
Face à l’énigme que constituent leur présence et leurs messages mystérieux, les réactions dans le monde sont extrêmes et l’humanité se retrouve bientôt au bord d’une guerre absolue. Louise Banks et son équipe n’ont que très peu de temps pour trouver des réponses. Pour les obtenir, la jeune femme va prendre un risque qui pourrait non seulement lui coûter la vie, mais détruire le genre humain…

J’ai vu ce film au cinéma car j’aime beaucoup le travail de Denis Villeneuve. A travers des films à grand spectacle, il nous livre des scénarii travaillés et toujours pleins de réflexions. Premier Contact se démarque des autres films SF avec une approche plus philosophique. Un film vraiment poignant.

Synopsis : Alors que la Terre se meurt, une équipe d’astronautes franchit un trou de ver apparu près de Saturne et conduisant à une autre galaxie, afin d’explorer un nouveau système stellaire et dans l’espoir de trouver une planète habitable et y établir une colonie spatiale pour sauver l’humanité.

Christopher Nolan nous livre toujours des films grandioses avec des scénarii toujours plus complexes (Tenet par exemple). Interstellar ne déroge pas à la règle et est en tout point spectaculaire et nous tient en haleine jusqu’à la dernière minute. Un véritable chef d’œuvre.

12 commentaires sur “Le cycle de Dune, tome 1 : Dune

Ajouter un commentaire

  1. Je peux te rassurer ta chronique sur Dune est très bien faite. Chapeau car tu donnes envie ! 😊 C’est vrai que c’est un classique que j’avais abandonné plus jeune mais j’ai envie de m’y remettre car le film de Denis Villeneuve promet beaucoup. Interstellar, je te rejoins totalement, j’en avais les larmes aux yeux au cinéma tellement j’ai trouvé ce film de Nolan exceptionnel. Sans doute mon film préféré ! 😃

    Aimé par 1 personne

    1. Merci bcp pour ton retour et ravi que ça te donne envie de lui redonner une chance. C’est vraiment un très bon livre et il se lit facilement. Et comme toi j’ai hâte de voir le film de Villeneuve. Le casting est top et les effets spéciaux ont l’air dingue. J’ai hâte d’avoir ton retour si tu relis le roman. 😊

      Aimé par 1 personne

      1. Cette édition est très bien mais en janvier est sortie la toute nouvelle édition avec la couverture réalisée par Aurelien Police (tu trouveras l’illustrateur sur Twitter). Je te conseille plutôt celle la.

        J'aime

    1. Et bien ravi que ma chronique te donne envie de le lire. Je ne suis pas un habitué de la SF. C’est un genre auquel j’ai un peu de mal à accrocher parfois mais je persiste. Et Dune reste un très bon livre et accessible car il ne se passe que sur Arrakis et que la technologie n’est pas vraiment présente. Ça se lit comme un livre de Fantasy même si c’est bien de la SF.

      Aimé par 2 personnes

    1. Ce qui change avec les autres livres de SF, il n’y a pas vraiment de technologie dans le livre. D’ailleurs de ce que j’ai lu, bcp de personnes le catégorisaient plus dans la Fantasy. Mais non ça reste bien de la science-fiction mais c’est pas plus compliqué à lire que le seigneur des anneaux ou le trône de fer. Et comme je le dis dans l’article, un glossaire est dispo à la fin du livre et des appendices expliquant un peu plus l’univers mis en place.

      Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :