Les détectives du Yorkshire, tome 1 : Rendez-vous avec le crime

Auteur : Julia Chapman

Éditeur : Robert Laffont 

Date de parution : Avril 2018

Nombre de pages : 454

EAN : 9782221215494

Où puis-je trouver ce livre ? : Amazon ; Bookeenstore ; Kobo ; Cultura

Résumé

Quand Samson O’Brien débarque sur sa moto rouge à Bruncliffe, dans le Yorkshire, pour y ouvrir son agence de détective privé, la plupart des habitants voient son arrivée d’un très mauvais oeil. De son côté, Delilah Metcalfe, génie de l’informatique au caractère bien trempé, tente de sauver de la faillite son site de rencontres amoureuses. Pour cela, elle décide de louer le rez-de-chaussée de ses locaux. Quelle n’est pas sa surprise quand son nouveau locataire se révèle être Samson – et qu’elle découvre que son entreprise porte les mêmes initiales que la sienne ! Les choses prennent un tour inattendu lorsque Samson met au jour une série de morts suspectes dont la piste le mène tout droit… à l’agence de rencontres de Delilah !

Ce que j’en pense

J’ai découvert ce livre chez France Loisirs lors de mon achat trimestriel. Il trônait entre les romans des séries Agatha Raisin et Mary Lester. Chacune de ces deux séries ayant un nombre conséquent de livres et ayant déjà trop de livres à lire, j’ai opté pour les Détectives du Yorkshire. C’est mon tout premier « cosy mystery » et pour ceux qui ne connaissent pas ce sous-genre du roman policier, voici les ingrédients d’un « cosy mystery » : un cadre cosy, of course, des personnages improbables et hauts en couleurs, des rebondissements savamment orchestrés, une campagne anglaise, une enquête et beaucoup d’humour.

L’histoire prend place dans le petit village de Bruncliffe, en plein cœur des vallons du Yorkshire. Sa tranquillité va être mise à mal par le décès d’un des habitants et le retour de Samson, ancien résident du village ; et il faut dire que ce retour ne fait pas l’unanimité.

L’histoire est somme toute classique. Elle ne révolutionne pas le monde du roman policier mais je l’ai trouvé agréable à lire. L’enquête prend vraiment son temps et commence réellement qu’à un peu plus de la moitié du livre mais ça ne m’a pas choqué car l’auteur réussit vraiment à nous embarquer dans son intrigue. En tout cas, le suspense est présent jusqu’à la fin et j’ai réussi à me faire surprendre..

Mais alors ! Qu’est-ce qui nous tient en haleine tout le long de ce livre ? Et bien c’est notre côté commère et notre voyeurisme. Effectivement, on vit au rythme du village, on fait connaissance avec chacun des habitants et on tend l’oreille, histoire de se mettre une histoire croustillante sous la dent. A chaque page tournée, on espionne les personnages, on cherche la vérité, on dévore littéralement le livre.

L’auteur a réussi à faire en sorte qu’on s’attache à chaque personnage, même aux plus ronchons. Aucun des personnages ne vous laissera insensible. Mais que serait cette histoire sans notre duo principal : Samson et Delilah. Rien à voir avec le couple biblique, quoique, Samson apparaît un peu comme un sauveur, puisque policier du MET (Metropolitan Police à Londres) suspendu par ses supérieurs, il débarque dans son village natal pour ouvrir son agence de détective privé. Et il va être rapidement mis à contribution pour résoudre ce soit disant accident. Delilah, elle, va se retrouver mêlée à l’enquête car les personnes décédés étaient des adhérents de son agence de rencontres. J’ai vraiment trouvé ce couple irrésistible avec leurs chamailleries mais aussi une résurgence d’une amitié passée.

Pour mon premier « cosy mystery », je ne suis vraiment pas déçu. J’avais continué à acheter les suites sans avoir lu ce premier tome et bien, je suis content de l’avoir fait car je vais pouvoir suivre « rapidement » leurs enquêtes. (Rapidement ne veut rien dire chez moi lol mais je les lirais c’est sûr)

On continue l’aventure !

Section littéraire

Résumé : Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d’une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s’ennuyer ferme.
Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l’arbitre de la compétition s’effondre et Agatha doit révéler l’amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur.
Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l’assassin.

Ce qui fait le succès de cette série de livres, c’est son personnage principal, une quinquagénaire maladroite, tricheuse, buvant du gin à longueur de journée, fumant comme un pompier, et tombant amoureuse de tout ce qui bouge. Ayant l’art et la manière de toujours se mettre dans des histoires incroyables, qui la conduisent bien souvent à devoir se disculper elle-même de meurtres qu’elle n’a, bien évidemment pas, commis, Agatha Raisin est personnage qui plait beaucoup.

Résumé : Cela fait tout juste un an que le mari de Mrs Ferrars est mort. D’une gastrite aiguë. Enfin, c’est ce qu’il semble. Après tout, les symptômes de l’empoisonnement par l’arsenic sont presque les mêmes… Hier, Mrs Ferrars est morte à son tour. Une trop forte dose de véronal. Suicide ? Allons donc ! Elle était encore jeune et très riche… Et puis, aujourd’hui, Mr Ackroyd a été assassiné. Cette fois, le doute n’est pas permis. Mais pourquoi ? Bien sûr, Mrs Ferrars et Mr Ackroyd paraissaient fort bien s’entendre. Surtout depuis la mort du mari. Mais de là à dire… Non, ce n’est pas possible… En tout cas, ce n’est pas si simple…

Je ne peux pas vous parler de « cosy mystery » sans vous conseiller un roman de la reine du crime : Agatha Christie. Ce roman met en scène son détective favori, Hercule Poirot et est un véritable tour de force narratif.

Section cinéma

Synopsis : Célèbre auteur de polars, Harlan Thrombey est retrouvé mort dans sa somptueuse propriété, le soir de ses 85 ans. L’esprit affûté et la mine débonnaire, le détective Benoit Blanc est alors engagé par un commanditaire anonyme afin d’élucider l’affaire.

Ce film est un petit bijou. Réunissant un casting 5 étoiles, le scénario multiplie les rebondissements et les fausses pistes. Il vous tiendra en haleine jusqu’à la toute dernière minute. Ce film rend un bel hommage aux romans d’Agatha Christie.

Synopsis : Ancien professeur d’anglais, Jessica Fletcher est devenue écrivain de romans policiers à succès. Mais, à ses heures perdues, elle a un passe-temps plus original : elle résout des enquêtes criminelles, aux côtés de son ami le shérif.

Cette série est une véritable madeleine de Proust. Que de souvenirs ! Je regardais cette série avec une de mes grands-mères et on essayait à chaque fois de trouver l’assassin sans jamais y arriver. La série a certes vieilli mais elle est toujours aussi efficace.

6 commentaires sur “Les détectives du Yorkshire, tome 1 : Rendez-vous avec le crime

Ajouter un commentaire

  1. Une bien jolie chronique ! Je dois avouer que les histoires de cosy crime ne sont pas ce que je lis le plus souvent, mais je trouve le genre plutôt intéressant et tu en parles très bien. La couverture des livres est souvent réussie, y compris celle de Les détectives du Yorkshire 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :