Chroniques d’une autre réalité, tome 1 : Premières altérations

Auteur : Oliver Krauq

Éditeur : Auto-édition

Nombre de pages : 133

Résumé

Avez-vous déjà remarqué des choses étranges que vous ne pouvez pas vous expliquer ? cette impression de malaise le soir en allant au fond du jardin, en vous rendant à la cave ou au grenier ? cette sensation d’être observé ? pourriez-vous jurer que les personnes que vous croisez tous les jours sont normales ? peut-être sont-elles maléfiques ? peut-être risquez-vous votre vie à chaque seconde sans le savoir ? Il existe une autre réalité qui se confond dans la vôtre et les premières altérations ont été observées et sont relatées dans ce recueil ! Treize nouvelles fantastiques, macabres et sinistres, qui vous feront regarder le monde qui vous entoure sous un angle nouveau. N’oubliez pas trop vite les personnages que vous allez rencontrer, cette autre réalité évolue en permanence et certains réapparaîtront dans un avenir proche. Peut-être vont-ils même interagir ensemble. Osez les Chroniques d’une autre réalité !

Ce que j’en pense

Pour la petite histoire, j’ai connu Oliver Krauq sur Twitter. On a vite sympathisé car nous sommes tous les deux des amoureux du cinéma et on a un réalisateur préféré en commun : John Carpenter. Mais vous n’êtes pas la pour lire les gossip de Twitter mais pour que je vous parle de son livre.

Plus qu’un livre, c’est tout un univers qu’il a créé à travers deux recueils de nouvelles et un roman. Dès les premières pages, Oliver a réussi à me convaincre car la Nouvelle n’est pas un genre littéraire que j’affectionne particulièrement. Les seules nouvelles que je lis sont celles de Stephen King sinon d’habitude je reste sur ma fin.

Ici, on sent bien qu’Oliver maîtrise l’art de la nouvelle fantastique. Son style est efficace et nous tient en haleine tout du long de chacune d’elles. On tremble jusqu’à la fameuse chute qui clôture chaque histoire. Le pari est réussi, je suis resté bouche bée à chaque fois. Du coup à chaque histoire finie, j’avais envie d’en lire une autre. J’ai avalé le livre lors d’une nuit d’insomnie (créer par l’envie de finir le livre? Allez savoir !).

Ce qui fait aussi qu’on a envie de lire toutes ces histoires outre le fait que ça soit bien écrit, c’est la manière dont Oliver croque ses personnages en deux/trois phrases. On s’identifie facilement à eux car ils nous ressemblent plus que vous ne le croyez. Et sous la plume de Monsieur Krauq, ils vont devoir faire face à un destin plus ou moins tragique. Dans cette autre réalité, les happy ending ne sont pas de rigueur. Je pense notamment à Edgar, un horloger veuf qui vit avec le regret de ne pas être parti en même temps que son épouse. Que va-t-il lui arriver ? La pire des tortures : l’espoir.

Pour finir, maintenant que les pièces du puzzle sont mélangés, il me reste plus qu’à découvrir comment elles vont être assemblées. J’ai déjà pu commencer le tome 2 et je peux vous dire que je ne suis pas au bout de mes surprises. Alors jetez- vous sur ces Chroniques d’une autre réalité, vous ne serez pas déçus.

On continue l’aventure !

Section littéraire

Résumé : Ce recueil de nouvelles regorge d’inventions et de violence. Le fantastique et l’horreur surgissent au détour des réalités les plus familières. Ainsi… Quand un tueur à gages rentre de voyage, mission accomplie, et qu’il découvre des soldats de plomb, il a envie de sourire, non ? Il aurait tort… Quand des camions mènent un train d’enfer sur le parking de votre motel et vous assiègent, n’y a-t-il pas de quoi devenir fou ? Surtout quand on s’aperçoit qu’il s’agit de camions sans chauffeur…

Premier recueil de nouvelles de Stephen King, je le conseille pour ceux qui veulent embarquer en douceur pour l’univers complexe de cet auteur. Les nouvelles sont vraiment courtes et font mouche à chaque fois.

Résumé : Brrr. De Bérénice à Morella et du Chat noir àLa Chute de la maison Usher, voici Les Contes macabres d’Edgar Allan Poe, traduits par Charles Baudelaire,et superbement illustré par Benjamin Lacombe. Bienvenue au royaume du frisson et de la peur.

Comment ne pas parler de Edgar Allan Poe quand il s’agit de nouvelles fantastiques. Benjamin Lacombe rend hommage à ces nouvelles grâce à des illustrations plus magnifiques les unes que les autres. Un ouvrage à posséder absolument.

Section cinéma

Synopsis : Un père confisque à son petit garçon un magazine d’épouvante et le jette dans la poubelle. Le vent fait tourner les pages et cinq histoires s’en échappent: « La fête des pères », « La mort solitaire de Jody Verrill », Un truc pour se marrer », « La caisse » et « Ca grouille de partout ».

Film à sketchs, qui lancera la série du même nom, plus connu en France sous le nom : Les contes de la Crypte. Des histoires d’horreur et fantastique écrites par Stephen King lui-même. A voir au moins une fois.

Synopsis : The Twilight Zone (La Quatrième Dimension) plonge ses personnages dans des histoires fantastiques et surnaturelles, étranges et angoissantes.

Cette série des années 60 était une petite révolution pour l’époque et a fait frémir toute une génération. Certes, la série accuse les années mais vaut le coup pour ces histoires.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :