Sam Carda

Aujourd’hui je lance une nouvelle rubrique sur mon blog : Entretien avec… Pour ce premier entretien, j’ai demandé à Sam Carda dont je viens de finir le livre L’Autre Moi, s’il était intéressé que moi aussi je le torture avec mes questions. Il a accepté volontiers d’y répondre.
Sam Carda est un auteur auto-édité connu pour sa saga riche en rebondissements : Secrets Mortels. Ses lecteurs le qualifie comme Roi du rebondissement et beaucoup « s’arrachent les cheveux » à la lecture de ses œuvres. C’est un auteur que je suis depuis ses débuts et pour qui j’ai beaucoup d’affection. C’est donc avec un immense plaisir que je vous laisse découvrir notre entretien.

Hello Sam, je suis ravi que tu sois mon cobaye pour ma toute première interview (à mon tour de te faire souffrir !) Peux-tu te présenter en quelques mots pour les lecteurs qui ne te connaîtraient pas encore ?

Bonjour Ben ! Ravi d’être ton cobaye pour aujourd’hui 😉 Et il n’y a pas de raisons que je ne souffre pas moi aussi !Alors, avec le temps qui passe, je n’ai plus trop envie de donner mon âge, mais je viens de passer à la quarantaine (et ce n’est pas un jeu de mot vu l’actualité). Je suis marié et papa d’une merveilleuse petite fille. Je travaille dans le domaine des assurances et j’écris essentiellement des thrillers à mes temps perdus.

Tu fais parti de la grande famille des auteurs auto-édités. Qu’est-ce qui te plait dans ce mode d’édition et aspires-tu comme certains à être édité par une maison d’édition ou souhaites-tu tout simplement rester auto-édité ?

Ce qui me plait dans le monde de l’autoédition, c’est la liberté. Je ne dois rendre des comptes qu’à moi-même. De plus, je me sens vraiment proche des lecteurs, et cela, c’est inestimable.Je n’en parle pas souvent, mais on m’a déjà fait plusieurs propositions pour éditer mes livres, propositions que j’ai toujours refusé. Je n’ai pas envie de rentrer dans un système où je me sentirai tenus par des responsabilités. En auto-édition, je fais ce que je veux, quand je veux. J’écris essentiellement pour mon plaisir, je n’ai pas besoin de plus.

Ton roman L’Autre Moi est paru en 2017, peux-tu nous parler de ton roman et de sa genèse ?

Il s’agit d’un thriller psychologique. Dans ce roman, je me mets en scène, en tant qu’auteur et personnage principal de l’histoire. Il ne s’agit pourtant pas d’une autobiographie. Mon personnage me ressemble mais ce n’est pas moi en tant que tel. Je me mets d’ailleurs en scène dans une situation très improbable. En effet, Sam Carda est célèbre et il ne supporte plus toute cette attention sur lui. Un jour, il rencontre même un de ses propres personnages de fiction. Celui-ci le menace. Tout porte à croire qu’il sombre dans la folie, mais il est convaincu qu’il s’agit d’un complot. Pendant toute l’histoire, c’est en fait cela la question principale : est-ce que Sam Carda est fou ? Le suspense est omniprésent, les événements s’enchaînent les uns après les autres et les rebondissements surenchérissent l’histoire à la fin de chaque chapitre. J’ai beaucoup donné de ma personne pendant l’écriture de ce roman. Quand j’ai eu l’idée de départ, je ne pensais pas que j’allais aller dans cette direction, mais tout s’est dessiné au fur et à mesure. J’ai vécu les événements comme s’ils m’arrivaient vraiment, pour essayer de donner du réalisme à l’histoire (même si, je l’avoue, je n’espère jamais vivre de tels événements).C’est pourquoi, quand j’ai posé le point final à cette histoire, j’étais épuisé. Il m’a fallu attendre très longtemps avant d’avoir la force de continuer à écrire.

Tu as choisi pour ce roman l’autofiction. Explique-nous ce qui t’attirait dans ce genre littéraire ?

Puisque ce n’était pas mon premier roman, j’avais envie que mes lecteurs habituels puissent entrer dans l’univers ambigu que j’allais leur proposer avec des points d’interrogations dans les yeux. Est-ce que c’était vraiment moi dans le roman ? Est-ce qu’ils allaient trouver des parties authentiques de ma vie ? Dès le départ, le lecteur allait être intrigué et c’est ce que je voulais. Ils devaient se questionner sans cesse, dès les premières lignes.

Les lecteurs qui te connaissent à travers ta saga Secrets Mortels, savent que tu es le roi du rebondissement. N’avais-tu pas peur de perdre parfois ton lecteur avec tous les retournements de situation que comporte l’intrigue de l’Autre Moi, sachant que c’est un one-shot ?

Oui. Et non. Je sais que les rebondissements à répétition, ça ne plaît pas à tout le monde. Et je t’assure que dans L’Autre Moi , j’ai vraiment essayé de me contenir. Si je m’étais laissé aller, il y aurait encore plus de rebondissements ! Mais c’est plus fort que moi. J’ai besoin de me surprendre moi-même en écrivant, j’ai besoin de me dire « ah ben mince alors, je l’avais pas vu venir, ça ! ». Et pour avoir cette sensation, le rebondissement est devenu comme une drogue pour moi. En fait, je pense que ça l’est aussi pour ceux qui aiment lire ce genre d’écrit. Alors, j’ai décidé de l’assumer. Après tout, je suis peut-être le Roi du rebondissement, oui ! Et tant pis pour ceux à qui ça ne plait pas.

Après une pause de plusieurs mois, tu es réapparu sur les réseaux sociaux en nous annonçant que tu t’attelais à l’écriture d’un nouveau roman. Peux-tu nous en dire quelques mots ?

Mon thème favori, celui que je sais exploiter le mieux, c’est la vengeance. Ce nouveau roman n’y échappera pas, d’ailleurs le mot « vengeance » fera probablement partie du titre.Tout commence avec un mariage dans une famille riche et puissante. Les mariés sont radieux, les invités sont aux anges, tout semble se passer pour le mieux. Jusqu’à ce qu’au moment de dire les vœux, la mariée sort un revolver et tue son futur mari à bout portant, devant tout le monde.Les chapitres seront construits de manière à suivre l’histoire sur trois lignes de temps parallèles, le présent, le passé et le futur. Chaque ligne apportera son lot d’intrigues et d’indices. Plus on avancera dans l’histoire, plus on comprendra les motivations meurtrières de la mariée. Encore une fois, il y aura de nombreux rebondissements et des surprises sur le thème abordé. Il ne s’agira pas d’une vengeance classique, mais d’une réelle tragédie familiale.

J’ai fini de te torturer, tu peux clôturer cette interview comme tu veux.

La torture a été plaisante. Je signe pour une deuxième séance 😉Je terminerai par te remercier pour ta fidélité en tant que lecteur. Depuis le début tu as soutenu mes romans et cela fait vraiment plaisir.Merci également à tous ceux qui me suivent et qui aiment plonger dans mon univers. Je tiens à dire que je vous retrouverai tous, et que vous serez mes prochaines victimes.Oups ^^.

Merci infiniment Sam Carda de t’être prêté au jeu et vous lecteurs, si vous avez envie de découvrir ses livres, vous les trouverez tous sur sa page auteur Amazon.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :