Jurassic Park

Auteur : Michael Crichton

Éditeur : Pocket

Date de parution : Mai 2015

Nombre de pages : 512

EAN : 9782266262828

Résumé

Isla Nublar. L’armée doit venir « faire le ménage ». Le programme dont cette île est le théâtre avait pourtant tout du paradis scientifique : un immense complexe naturel où s’ébattent, aux yeux de tous, les plus féroces sauriens du Jurassique, génétiquement ramenés à la vie…Quelques jours avant le chaos, le paléontologue Alan Grant et Ian Malcom, mathématicien de renom, embarquent pour ce bout de terre perdu au large du pacifique. Bientôt, le petit groupe invité par le créateur du parc doit se rendre à l’évidence : au cœur d’une jungle primitive et hostile, l’être humain n’est plus l’espèce dominante, mais la proie…

Ce que j’en pense

L’envie de relire ce livre a été influencée par l’écoute du podcast Adapte-moi si tu peux. J’avais déjà lu ce livre au lycée mais je n’en avais pas beaucoup de souvenirs. Donc c’est avec un regard tout neuf que je me suis plongé dedans.

L’histoire, tout le monde la connaît de par le film, et bien sachez qu’il y a pas mal de différences entre les deux.Le prologue va donner tout de suite le ton. On comprend qu’il sera assez violent et que l’on va frissonner tout du long. Pour tout vous dire, j’ai eu quelques sueurs froides à certains moments du livre.Le récit prend le temps de s’installer mais plus on avance dans l’histoire plus ça va de mal en pis. Quand on se dit : « c’est bon, ça ne peut pas être pire » et bien on se trompe.

Le fait que tout aille mal est expliqué par le personnage de Ian Malcom, à travers la théorie du chaos. En gros, la théorie du chaos est une théorie qui explique qu’il est impossible de prévoir l’état d’un système à long terme malgré les lois physiques connues parce que nous ne connaissons pas les conditions de départ du système. C’est ce qu’il se passe ici. Comment contrôler un parc plein de dinosaures, alors que leurs créateurs ne savent rien d’eux ? Et bien, il n’y aura aucun contrôle sur tout ce que les techniciens pensaient contrôler. Nos héros vont se retrouver face à ces animaux d’un autre temps et vont devoir tout faire afin de survivre.

L’histoire est très documentée sur les progrès scientifiques en matière de génétique et de clonage. On peut y voir d’ailleurs un postulat sur les dangers que représente ses avancées si elles ne sont pas encadrées et des dérives scientifiques. Les données présentes dans le livre ne sont pas indigestes et sont assez bien vulgarisées pour nous donner envie de nous y intéresser. Si on reprend la théorie du chaos, qui est une théorie mathématique, elle est expliquée tout le long du livre et non d’un seul bloc et vient étayer cette « escalade du pire ».

Le livre se lit très bien et c’est un véritable page-turner. Michael Crichton parvient facilement à nous faire rentrer dans l’histoire et on n’a qu’une envie, c’est de savoir comment cela va se terminer.

Faisons un point sur les personnages du roman. Ils ne sont pas les points forts de l’histoire. Je les ai trouvé assez lisses. Après tout, les vrais personnages de l’histoire se sont les dinosaures, on pense notamment aux T-Rex (il y en a deux dans le livre) et aux vélociraptors.Deux personnages sortent du lot à mon avis mais juste parce que se sont de véritables têtes à claque. Commençons par Lex : petite fille de 7/8 ans, qui à chaque fois qu’elle ouvrait la bouche,c’était pour chouiner. Insupportable ! Le deuxième personnage est John Hammond. Loin du papy gâteau du film, il est juste dans le livre un homme détestable qui ne pense qu’à son profit. Il est prêt à mettre la vie de ses petits enfants en danger juste pour faire valider son parc. Et il ne faut surtout pas tuer les dinosaures, même si vous êtes en danger car ils coûtent cher. Lui aussi j’avais envie de le taper.

Au final, j’ai passé un excellent moment avec ce livre. je vous le recommande fortement et pas de crainte à avoir si vous connaissez le film par cœur car le livre est assez différent malgré quelques grandes scènes communes. Je vous rassure, vous n’aurez pas toujours le film en tête.

Son adaptation cinématographique

Sorti sur nos écrans en 1993, ce film a été réalisé par Steven Spielberg. Nous retrouvons dans les rôles principaux : Sam Neill dans le rôle d’Alan Grant, Laura Dern dans le rôle d’Ellie Sattler et Jeff Goldblum dans le rôle de Ian Malcolm.

Le film est une excellente adaptation du roman même si on peut noter pas mal de différences entre le livre et le film. Mais l’essence du livre est très bien retranscrite à l’écran.

Ce qui fait aussi que ce film est une grande réussite, se sont ses effets spéciaux. D’ailleurs, le film a remporté 3 Oscars, dont un pour ses effets visuels. Les deux autres étaient pour le meilleur son et le meilleur montage sonore. Grâce à ces prouesses techniques, les dinosaures sont plus vrais que nature à l’écran et on tremble toujours autant des rugissements du T-Rex.

Le film a été un succès critique et commercial. Au box-office mondial, le film a rapporté 914 691 118 $ pour un budget de 63 000 000 $. Lors de la ressortie du film en 3D en 2013, ce dernier a rapporté 114 462 764 $ supplémentaires, ce qui fait de ce film l’un des 17 films à avoir atteint le milliard de recettes au box-office.

Le saviez-vous ?! Le rôle d’Ellie Sattler avait été offert à l’origine à une française : Juliette Binoche, qui refusa le rôle pour tourner dans le film Bleu du tryptique Trois couleurs de Krzysztof Kieślowski.

Au final, la sortie du livre et du film a suscité un tel engouement que le nombre d’étudiants en paléontologie a explosé aux USA et l’intérêt pour les dinosaures a subi une montée en flèche jamais atteinte depuis.

Point podcast

Je vous conseille un excellent podcast : Adapte-moi si tu peux. A chaque épisode, l’équipe donne son avis sur un livre et son adaptation cinématographique. Ils ont fait justement un épisode sur Jurassic Park que je vous mets juste en dessous. Bonne écoute ! 

On continue l’aventure !

Section littérature

Résumé : Début du XXe siècle, à l’époque où l’homme part à la découverte du monde et explore encore des terres inconnues, un professeur déclare avoir découvert en pleine Amérique du Sud, une terre où vivent encore des animaux jurassiques. Edouard Malone, jeune journaliste, en quête d’héroïsme, part alors en expédition pour vérifier les déclarations du professeur Challenger, accompagné de deux  » explorateurs-savants « . Commence alors pour eux, une série d’incroyables découvertes en pleine forêt vierge.

J’ai lu ce roman lorsque j’étais au collège et j’avais adoré ce livre. L’aventure est prenante du début jusqu’à la fin et le style de Sir Arthur Conan Doyle est toujours agréable pour un roman écrit en 1912.

189

Résumé : Il y a cent cinquante ans : les premiers dinosaures sont clonés. Avec eux revient une terrible pandémie qui décime l’humanité. La seule façon de survivre est de se réfugier sous terre, laissant la surface aux redoutables reptiles… Il y a cinq ans : Jack Mundy s’enfuit mystérieusement du complexe souterrain abritant une civilisation humaine qui tente tant bien que mal de se reconstruire. Il abandonne derrière lui sa fillette, Sky, âgée de sept ans. Hier : Sky découvre l’ultime message de son père, lui expliquant que le sort de la race humaine dépend d’elle, et surtout d’une carte mémoire qu’elle doit livrer à quelqu’un, quelque part, à la surface. Léger problème : personne ne peut survivre dehors. Maintenant : Malgré les interdits, Sky, accompagnée de son meilleur ami, s’est enfuie du bunker pour remplir la mission impossible confiée par son père. Alors qu’elle s’aventure dans ce monde perdu, où les dinosaures règnent en maîtres, elle constate que l’extérieur est encore plus dangereux que ce qu’elle avait pu imaginer et révèle bien des surprises… Et si les reptiles n’étaient pas la menace principale ? Certains humains semblent prêts à tout pour préserver les secrets que la quête de Sky risque bien de dévoiler.

Je ne connaissais pas cette saga jeunesse mais en lisant le résumé j’ai trouvé le pitch intéressant. Comme je lis aussi des romans jeunesse et bien pourquoi pas se lancer dans l’aventure.

Résumé : Sous les feux d’un soleil brûlant, seul un fou oserait traverser les déserts du Texas sans l’aide d’un guide expérimenté. C’est le boulot de Buck, un vétéran au tempérament solitaire et silencieux. Non content de compléter sa retraite, il peut ainsi explorer ces territoires arides à sa guise. Car Buck en est convaincu : un monstre tout droit sorti de la préhistoire se dissimule quelque part. Il le sait. Leurs chemins se sont déjà croisés autrefois. Aussi le jour où Amanda Summers, une brillante chercheuse en bio-ingénierie, loue ses services pour une expédition scientifique sur les rives du Rio Grande, le guide sait qu’il ne s’agira pas d’une promenade de santé : le danger rôde partout. Et les crotales sont le moindre de ses soucis.Mais alors que Buck et Amanda arpentent le désert, tout bascule : une mystérieuse apparition dans le ciel sonne le début d’un véritable lâcher de dinosaures en pleine nature.Et si des extraterrestres planifiaient en secret la résurrection des créatures préhistoriques ? Buck n’a pas d’autre choix que de ressortir les armes : des monstres venus des âges les plus reculés, des aliens insaisissables, une mystérieuse agence gouvernementale, tout concourt à le faire replonger dans un passé qu’il aurait préféré oublier.

Vous voulez un roman WTF et bien celui-ci est fait pour vous. J’ai lu ce livre l’année dernière et j’ai beaucoup aimé. Tous les ingrédients étaient là en même temps : un perso principal à la Crocodile Dundee, des dinosaures, des extra-terrestres et une agence gouvernementale secrète qui agit dans l’ombre. Bref ! un roman à dévorer sans modération.

Section Cinéma

Synopsis : Bien avant l’apparition de l’homme sur la Terre vivait une paisible race de dinosaures végétariens et pacifiques, les « mangeurs de feuilles ». Mais quand la sécheresse ne les contraignait pas à l’exode, les terribles « dents tranchantes », une espèce de dinosaures carnivores, les attaquaient. Un seul espoir pour sauvegarder la race, rejoindre la vallée des merveilles, où la verdure est abondante. C’est là que commence l’histoire de Petit-Pied, un dinosaure appartenant à la famille des « longs cous » et séparé de ses parents, suite à un séisme. Au cours de son périple, il est épaulé par d’autres espèces reptiliennes : Cera, une « trois cornes », Ducky, un « grande bouche », Petrie, un « volant », et Spike, un « queue à pointes ».

Qu’est-ce que j’ai pu regarder ce film quand j’étais petit !! Ça ne me rajeunit pas tout ça lol. Je l’ai revu récemment (merci Prime Video) et j’ai toujours plaisir à retrouver Petit-Pied et ses compagnons. J’ai même versé une petite larme à la fin. Et devinez qui est à la production : Steven Spielberg, futur papa Jurassic Park.

Synopsis : Naufragés, Karl et David échouent sur la terre inconnue de Dinotopia. Un monde où les humains cohabitent avec des dinosaures qui parlent. Une civilisation étrange et des rencontres étonnantes les attendent…

Je pense que tout le monde à au moins vu une fois cette mini-série qui est régulièrement diffusée pendant les périodes de vacances. Cette série vaut surtout pour ses effets spéciaux et petite anecdote : cette série fait partie des premiers rôles de Wentworth Miller, le héros de Prison Break.

Synopsis : A Westworld, un parc d’attractions dernier cri, les visiteurs paient des fortunes pour revivre le frisson de la conquête de l’Ouest. Dolores, Teddy et bien d’autres sont des androïdes à apparence humaine créés pour donner l’illusion et offrir du dépaysement aux clients. Pour ces derniers, Westworld est l’occasion de laisser libre-cours à leurs fantasmes. Cet univers bien huilé est mis en péril lorsque à la suite d’une mise à jour, quelques robots commencent à adopter des comportements imprévisibles, voire erratiques. En coulisses, l’équipe, qui tire les ficelles de ce monde alternatif, s’inquiète de ces incidents de plus en plus nombreux. Les enjeux du programme Westworld étant énormes, la Direction ne peut se permettre une mauvaise publicité qui ferait fuir ses clients. Que se passe-t-il réellement avec les androïdes ré-encodés ?

Cette série est juste une des meilleures de ces dernières années. Comme dans Jurassic Park, le parc d’attractions connait des incidents et les robots se retournent contre leurs créateurs. On est scotché à chaque épisode. Je ne peux que vous la recommander. Petite anecdote : cette série est une adaptation du film éponyme de 1973, réalisé par MICHAEL CRICHTON lui-même.

2 commentaires sur “Jurassic Park

Ajouter un commentaire

  1. J’adore le film Jurassic Park ! J’avais complètement oublié qu’il existait un livre (honte à moi). L’histoire a l’air vraiment très intéressante, surtout tout l’aspect réflexion sur les évolutions scientifiques et ce qu’elles pourraient potentiellement entraîner. Allez hop, sur ma liste de livres à lire ! 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :